QUATRIÈME PODIUM DE LA SAISON POUR DS VIRGIN RACING AU TERME D’UN EPRIX DE LONDRES ANIMÉ | Média DS France

QUATRIÈME PODIUM DE LA SAISON POUR DS VIRGIN RACING AU TERME D’UN EPRIX DE LONDRES ANIMÉ

download-pdf
download-image
download-all
dim, 03/07/2016 - 02:00

Cet après-midi à Londres, Jean-Éric Vergne a signé le quatrième podium de DS Virgin Racing lors de l’avant-dernière épreuve du Championnat FIA de Formula E 2015-2016.

Cette performance du Français s’avère être une véritable prouesse tant pour l'équipe que pour son pilote, qui avait perdu l’avant de sa voiture et percuté le mur en Q1, entraînant ainsi mécaniciens et ingénieurs dans une course contre-la-montre.



D’entrée de jeu, une intense bataille s’est déroulée à Londres, où la météo a occupé un rôle principal sur le déroulement de la journée.

Après deux bonnes séances d'essais libres pour Sam Bird et Jean-Éric Vergne, ce dernier vivait un tournant en qualifications en touchant le mur durant son effort, causant alors d’importants dommages à sa monoplace.

Sam Bird se préparait en parallèle à disputer la Q4 avant l’apparition d’averses dans la pure tradition britannique. Malgré une piste humide et glissante, le Britannique réalisait le meilleur tour de son groupe pour prendre la septième position sur la grille.

La pluie ralentissant ses concurrents, Jean-Éric Vergne parvenait néanmoins à se qualifier pour la Super Pole. Il devait toutefois y renoncer en raison des dégâts sur sa DSV-01. « J’ai été assez chanceux avec la pluie pour obtenir un temps assez rapide, mais j’ai désormais besoin que ma voiture soit prête pour la course », déclarait le Français. « J’ai confiance en mon équipe pour y parvenir, et s’il le faut, je les aiderai. »

Sur la grille de départ, Jean-Éric Vergne s’installait en cinquième position, Sam Bird en septième. Les pilotes DS Virgin Racing prenaient alors mesure du défi qui les attendait pour la course à domicile de l'équipe sur une piste qui présente peu d’opportunités de dépassement.

À 16 heures, heure locale, les voitures s’élançaient à l’extinction des feux. Lucas di Grassi mettait d’emblée sous pression Sam Bird, qui ne cédait qu’au douzième tour. Son partenaire Daniel Abt lui emboîtait le pas trois boucles plus tard, laissant Sébastien Buemi sur les talons du Britannique. Quand le Suisse trouvait la faille, le Britannique occupait le neuvième rang alors que le Français préservait sa cinquième place.

Alors que la bataille entre Lucas di Grassi et Sébastien Buemi, les prétendants au titre, faisait rage entre les deux DSV-01, Daniel Abt défendait férocement son équipier en repoussant les attaques du Suisse.

Pendant ce temps, DS Virgin Racing avait remis d’aplomb la monoplace endommagée de Jean-Éric Vergne à temps pour son pit-stop. Neuvième, Sam Bird y passait néanmoins en premier pour reprendre la piste en dixième position. De son côté, JEV prenait l’avantage sur Robin Frijns. Un dépassement qui se révèlera crucial pour la suite.

Avec le retour des gouttes de pluie, Sébastien Buemi surprenait Daniel Abt et se lançait à la poursuite de Lucas di Grassi et Jean-Éric Vergne. C’était sans compter sur Daniel Abt, qui percutait le mur. Robin Frijns ne pouvait l’éviter, permettant alors à Sam Bird de remonter au huitième rang avant l’intervention de la voiture de sécurité.

La tension montait à mesure que le drapeau à damier se faisait de plus en proche dans le garage DS Virgin Racing. À la relance, Bird gagnait deux positions grâce à une superbe manœuvre sur Antonio Felix da Costa et Sébastien Buemi. En parallèle, Oliver Turvey partait à la faute et Jean-Éric Vergne héritait du podium avant le retour de la voiture de sécurité à trois tours de l’arrivée. L’ordre semblait bien établi, mais Bird devait économiser de l’énergie dans le dernier tour. Sébastien Buemi et Antonio Felix da Costa en profitaient dans les ultimes secondes.

Avec la troisième place finale du Français et la septième place de son équipier, l’écurie DS Virgin Racing – ayant déjà signé plus de poles positions que n’importe quelle autre structure - s’offrait son quatrième podium de la saison.

« C’est un très bon résultat », soulignait Jean-Éric Vergne. « J’en suis vraiment ravi et je le dédie à mon équipe. J’ai eu un peu de chance aujourd’hui avec l’arrivée de la pluie après mon accident. Personne ne pouvait battre mon chrono. L'équipe a fait un travail incroyable pour réparer la voiture à temps pour la course et je leur dois un grand merci. J’espère que nous pourrons obtenir un bon résultat demain. »

Sam Bird est désormais plus déterminé que jamais à répéter son succès de l’an passé lors de la finale : « C’était une course difficile aujourd’hui. Je sais que je peux faire mieux sur cette piste et je vais tout donner demain. Cette saison a été faite de hauts et de bas et je veux finir en beauté. Je m’en crois capable. »

Directeur de l’équipe DS Virgin Racing, Alex Tai était partagé entre le podium de Vergne et la déception de son équipier : « Je suis extrêmement heureux de voir JEV monter en puissance cette saison en beauté, mais je suis amer concernant Sam, l'un des pilotes les plus talentueux que je connaisse. Heureusement, il nous reste demain pour faire la différence et je sais que nos deux pilotes sont absolument déterminés pour conclure sur une bonne note. Toute l'équipe le veut. »

« Quel bonheur de monter une nouvelle fois sur le podium après une journée riche en rebondissements ! », concluait Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance au terme de la journée.  « Un grand bravo à Jean-Eric et à ses mécaniciens qui ont su remettre en état sa DSV-01 pour aller chercher ces points importants pour l’équipe. C’est une vraie satisfaction de voir le travail récompensé. Après une telle journée, je suis sûr que demain nous réserve encore de grands moments de sport ! »

Scroll